«On se sent tous coupables»

- Martin Raymond

Jonathan Habashi jonathan.habashi@tc.tc
Publié le 21 mars 2015

LHJMQ. D'un côté, un club en pleine ascension et déjà en mode séries éliminatoires. De l'autre, une équipe déjà éliminée et en totale déroute depuis quelques semaines. Incapables de s'affirmer devant les Olympiques de Gatineau, les Voltigeurs de Drummondville ont clôturé leur saison locale par une défaite de 5-1, vendredi soir, devant une foule imposante au Centre Marcel-Dionne.

Amorphes en début de rencontre, les joueurs des Voltigeurs ont multiplié les revirements dans leur zone, permettant aux Olympiques de prendre rapidement les commandes. Malgré un certain regain de vie, les protégés de Martin Raymond n'ont pas été en mesure de renverser cette tendance, bousillant quelques chances de marquer avant de voir les visiteurs creuser l'écart à cinq buts au deuxième vingt.

«Depuis qu'on a été éliminés de la course aux séries, on semble tellement émotifs. Les gars sont nostalgiques que la saison soit terminée. On se sent tous coupables. Résultat : quand le match commence, on semble gelés sur la glace. Ça nous prend du temps à partir. C'est notre challenge : il faut se sortir de ce mode tristesse», a expliqué Martin Raymond après la rencontre.

«Ce soir, ça nous a pris une période avant de se mettre en marche. On a bien commencé la deuxième, mais nos adversaires ont été plus opportunistes. En troisième, on a été solide. On s'est dégelé et on a bien mieux bataillé.»

Le pilote des Voltigeurs s'est dit impressionné par le jeu offensif des Olympiques (30-31-0-6), un club qui vogue sur une lancée irrésistible depuis quelques semaines.

«Gatineau sera une équipe difficile à battre en séries. Tout le monde dans la Ligue a peur d'eux et espère ne pas les rencontrer», a-t-il fait valoir.

Lalancette émotif

La soirée revêtait un caractère particulièrement spécial pour Christophe Lalancette, qui, comme Adam Chapman, disputait un dernier match en carrière dans la LHJMQ devant ses partisans. Après la rencontre, les Voltigeurs ont d'ailleurs salué la carrière de leurs deux vétérans de 20 ans.

«Il y avait beaucoup d'émotions dans l'air. C'était dur moralement pour moi de jouer ce match. De voir le building rempli même si on est en dehors des séries, c'était aussi spécial. On apprécie beaucoup l'appui de nos partisans», a commenté celui qui a commencé sa carrière avec le Titan d'Acadie-Bathurst.

Victime de deux importantes blessures (des fractures au pouce et au pied), Lalancette n'a pas connu une saison à la hauteur des attentes, étant limité à 27 points (10-17) en 40 parties. Malgré ses ennuis, l'athlète originaire de Roberval continue de croire en ses chances de faire le saut chez les professionnels la saison prochaine.

«Le timing de ces blessures n'était pas bon. J'aurais voulu connaître une grosse saison. Ça n'a pas été facile, mais j'ai amélioré quelques facettes de mon jeu. Défensivement, je suis passé à un autre niveau. Je continue à rêver à la LNH. Mon agent travaille pour que j'obtienne un essai dans la Ligue américaine. S'il faut que je passe par la ECHL, je suis prêt à le faire», a précisé Lalancette, qui joue en dépit de la douleur à son pied droit depuis son retour au jeu.

Une saison difficile, mais…

Appelé à dresser un bilan de cette saison qui s'achève –l'une des pires dans l'histoire de la concession–, Martin Raymond s'est dit d'avis que ses ouailles en sortiront grandis. À ses yeux, l'expérience acquise à la dure durant les derniers mois s'avèrera précieuse dans le futur.

«Quand on a entamé notre reconstruction aux Fêtes, on savait que ça serait dur. On a donné l'opportunité aux jeunes d'avoir beaucoup de temps de glace. C'était donc normal que ça soit plus difficile certains soirs en termes de résultats. Nous, on se concentrait davantage sur notre manière de jouer. Ce n'est pas évident, car on vit dans une société de résultats», a-t-il mis en contexte.

«L'autre avantage d'une telle saison, c'est que ça fait tellement mal aux joueurs que par la suite, ils font en sorte que ça ne se reproduise plus jamais», a ajouté l'expérimenté homme de hockey.

Les Voltigeurs (25-38-1-3) clôtureront la 33e saison de leur histoire ce samedi, en rendant visite aux Tigres de Victoriaville (27-33-3-4) à compter de 16 h.

Bloc-notes…

Alex Barré-Boulet a inscrit l'unique but des Voltigeurs dans les premiers instants du troisième vingt… Alexandre Carrier, Louick Marcotte, Jonathan Bourcier, Gabriel Bilodeau et Alex Dostie ont touché la cible pour les Olympiques… Joe Fleschler a de nouveau été retiré par son entraîneur, cette fois-ci après avoir alloué cinq buts sur 20 tirs en 40 minutes de jeu. En troisième période, Anthony Brodeur a repoussé les 15 rondelles dirigées vers lui... François Brassard a effectué 22 arrêts dans la victoire… Mathieu Sévigny a écopé d'une punition majeure et d'une extrême inconduite pour avoir plaqué Élie Bérubé dans la bande, ce qui a échauffé les esprits en fin de match… Avec une foule de 3274 spectateurs lors de ce dernier match local, les Voltigeurs auront attiré un total de 81 654 partisans cette saison. Après la rencontre, l'organisation a d'ailleurs décerné la première étoile de la saison à ses fidèles partisans… Les Voltigeurs ont également souligné la dernière prestation de Marie-Pier Hébert, chanteuse de l'hymne national depuis plusieurs années au Centre Marcel-Dionne. L'artiste drummondvilloise quitte ses fonctions pour des raisons professionnelles… Les Voltigeurs tiendront leur traditionnel gala reconnaissance ce lundi 23 mars, à compter de 17 h, à la Cage aux sports. Différents trophées seront remis durant cette soirée, qui permettra aussi de remercier les joueurs, mais aussi les partisans, les bénévoles et les gens gravitant autour de l'organisation. Des billets sont en vente au bureau des Voltigeurs. Pour une première fois, l'événement sera webdiffusé grâce à l'entreprise Grafixels vidéo… D'autres photos du match à voir par ici...

Raymond de retour avec ÉCJ

Le journaliste Stéphane Leroux, de RDS, a annoncé que Martin Raymond agira à nouveau comme entraîneur-adjoint d'Équipe Canada junior en 2016, alors que le championnat mondial des moins de 20 ans sera disputé en Finlande. En compagnie de Dominique Ducharme, des Mooseheads de Halifax, le pilote des Voltigeurs épaulera l'entraîneur-chef Dave Lowry, des Royals de Victoria. Hockey Canada confirmera la nouvelle sous peu.

Rappelons qu'en janvier dernier, Raymond secondait Benoît Groulx dans un rôle d'adjoint sur la passerelle. La formation canadienne avait alors reconquis la médaille d'or en battant les Russes 5-4 lors de la finale disputée à Toronto.