Un duel défensif à l'avantage des Voltigeurs

Jonathan Habashi jonathan.habashi@tc.tc
Publié le 23 janvier 2015

LHJMQ. Au diable le spectacle, c'est le résultat qui compte! À l'issue d'un affrontement axé sur la défensive à outrance, les Voltigeurs ont arraché un gain de 1-0 aux Olympiques, vendredi soir, au Centre Marcel-Dionne.

De retour devant leurs partisans après un voyage laborieux dans les Maritimes, les Drummondvillois sont revenus à leurs bonnes habitudes de travail. Méthodiques et acharnés dans les trois zones, les locaux n'ont donné que des miettes à leurs adversaires. Les moments les plus enlevants de cette soirée sont survenus en fin de match, quand l'unité de désavantage numérique des Voltigeurs a brillamment tenu le coup alors que les Olympiques attaquaient à six contre quatre.

«Peu importe le score aujourd'hui, l'important pour nous était de livrer une meilleure performance qu'au Cap-Breton, pour se montrer qu'on est capable de rivaliser dans cette ligue. Défensivement, on a mieux tenus la ligne bleue et on avait un meilleur écart entre nos défenseurs et nos attaquants. En désavantage numérique, on n'a pas laissé beaucoup de trous. Finalement, on a joué comme on s'est entraîné cette semaine», a commenté Martin Raymond après la rencontre.

À sa première sortie devant les Olympiques, qui l'ont placé au ballottage plus tôt cette saison, Anthony Brodeur n'a pas eu à se signaler outre mesure pour décrocher son troisième jeu blanc dans les rangs juniors. Le gardien de 19 ans a repoussé 25 tirs, dont seulement huit ont été jugés dangereux.

«C'était un match émotif pour moi, car les Olympiques m'ont donné ma première chance, mais ça restait un match comme les autres. Les gars ont fait du très bon travail en défensive. Ils ont bloqué plusieurs tirs en désavantage numérique. J'ai réussi à garder mon focus dans les moments où je ne recevais pas de tirs», a lancé la première étoile de la soirée, avant d'aller saluer ses anciens coéquipiers.

«Présentement, Anthony est en plein contrôle de ses moyens. Il lit bien le jeu et il se déplace intelligemment. Son esprit compétiteur l'aide aussi. Bref, il ne fait rien de compliqué, mais il est efficace», a renchéri Martin Raymond.

Muté à l'attaque dernièrement, Trevor Bush a inscrit l'unique but du match (son premier en carrière dans la LHJMQ) en milieu de deuxième période. Sur la séquence, l'Ontarien de 17 ans s'est démarqué dans l'enclave avant d'être repéré par Julien Avon.

«Quand ta quatrième ligne te donne un but, c'est un bonus. Bush est très efficace quand on l'emploie à l'attaque. J'aime son coup de patin et sa force physique le long des bandes», a souligné Raymond.

S'ils ont raffermi leur jeu défensif, les Voltigeurs ne sont pas parvenus à se sortir de leur torpeur en offensive. L'équipe n'a dirigé que 15 rondelles vers le filet de François Brassard, prolongeant à trois sa séquence de matchs avec 20 tirs ou moins. Le jeu de puissance drummondvillois a également été pitoyable, bousillant notamment un avantage numérique de deux hommes en troisième période.

«On manque trop souvent le filet. Ce soir, ça nous a empêchés d'aller chercher un coussin avec un deuxième but. On doit se raplomber et arrêter de viser les coins», a affirmé Raymond.

Manifestement irrité par la tenue de son équipe, Benoît Groulx a préféré ne pas livrer ses commentaires aux médias après le match. Le pilote des Olympiques a confié cette responsabilité à son adjoint Éric Landry.

«On n'a pas gagné nos batailles le long des bandes et on n'a pas assez foncé vers le filet. On n'a pas obtenu de tirs de grande qualité; on tirait surtout de loin. Nos joueurs ont manqué d'intensité, ils n'ont pas assez compétitionné», a laissé tomber Landry.

«On s'attendait pourtant à un gros match. Chaque match et chaque point est important d'ici la fin de la saison», a ajouté l'ancien attaquant des Canadiens de Montréal.

Alors que les Voltigeurs (22-21-0-3) ont mis fin à une séquence de trois défaites, les Olympiques (18-25-0-4) ont vu leur série victorieuse s'arrêter à trois matchs. Du coup, les Drummondvillois ont accentué à sept points leur avance sur les Gatinois au classement général.

Bloc-notes…

Souffrant d'une pneumonie, Joey Ratelle n'a pas affronté les Olympiques. «Il se sent mieux aujourd'hui, mais ce sera difficile pour lui de jouer dimanche. On a besoin de son offensive, mais on va attendre qu'il soit en pleine santé», a précisé Martin Raymond… Suspendu, Francis Robichaud sera disponible dimanche, alors que les Voltigeurs recevront les Mooseheads de Halifax à compter de 16 h… Profitant de la pause du match des étoiles dans la LNH, Sean Couturier, des Flyers de Philadelphie, a assisté à la rencontre, lui qui possède une résidence à Drummondville… À Saint-Tite, les Cataractes ont vaincu les Tigres 4-2 dans un match disputé en plein air, vendredi soir. L'ex-Voltigeur Olivier Caouette a inscrit un but dans un filet désert… Samedi, ce sera au tour de Jérome Verrier et des Remparts de croiser le fer avec les Cats sur le même site… D'autres photos à voir en cliquant ici...