Un match des étoiles synonyme d’espoirMax Tixador

Max Tixador du Collège Saint-Alexandre

Publié le 8 avril 2016

Récemment se déroulait la 2e édition du match des étoiles de la Ligue féminine canadienne de Hockey au Centre Air Canada, domicile des Maple Leafs de Toronto. Plus de 5000 partisans étaient présents pour l’événement.  Le match était diffusé sur le réseau Sportsnet.  On parle souvent de la Ligue Nationale de Hockey où performent les Canadiens de Montréal et les Sénateurs d’Ottawa, mais le hockey féminin demeure aussi intéressant à regarder. Selon la commissaire de la ligue, le hockey féminin est le sport qui s’est le plus développé au cours des 15 dernières années. La CWHL (Canadien Women’s Hockey League) est composée de 5 équipes : Les Canadiennes de Montréal (club qui appartient au même propriétaire que les Canadiens), les Boston Blades, le Brampton Thunder, les Calgary Inferno et les Toronto Furies. D’ailleurs, avant la Classique Hivernale qui opposait les Bruins de Boston à leurs rivaux les Canadiens, le 1er janvier dernier, la 1ere Classique Hivernale de la LCHF avait lieu entre les Canadiennes et les Blades. Le résultat à été de 1 à 1.  Au cours du match, Marie-Philip Poulin (Canadiennes) a marqué 2 buts tandis que sa partenaire de trio Jill Saulnier (Inferno) a touché la cible une fois pour permettre à “l’équipe noire” de l’emporter 5-1 contre “l’équipe blanche “. La légendaire Hayley Wickenheiser (Inferno) et Kim Deschenes (Canadiennes) ont noirci la feuille de pointage pour l’équipe de Julie Chu (Capitaine de l’équipe Noire et joueuse des Canadiennes). Jessica Campbell (Inferno), a été la seule à s’inscrire au pointage pour l’équipe des blanches. Charline Labonte (Canadiennes) et Genevieve Lacasse (Blades) ont partagé le travail devant les buts de l’équipe des Blanches tandis que Christina Kessler (Furies) and Delayne Brian (Inferno) ont été les portières de l’équipe des Noires. Les capitaines Julie Chu, défenseure pour Les Canadiennes de Montréal et Natalie Spooner, attaquante des Toronto Furies, ont été votées capitaines via un sondage sur le site de la ligue.

Les joueuses s’impliquent beaucoup dans leur communauté. Par exemple, Caroline Ouellette et Marie-Philip Poulin des Canadiennes de Montréal sont deux des quatre entraîneuses de la seule équipe de filles au Tournoi Pee-Wee qui avait lieu du 10 au 21 février.

La Ligue canadienne de hockey féminin ou Canadian Women's Hockey League (CWHL) est l'une des deux grandes ligues majeures de hockey sur glace féminin au Canada et aux États-Unis avec la Ligue féminine de hockey de l'Ouest (Western Women's Hockey League - WWHL). La CWHL est la principale ligue de Hockey féminin dans le monde. Elle promouvoit l’engagement sportif des femmes et veut que les femmes réalisent le potentiel qu’elles ont pour compétitionner au plus haut niveau possible. Chaque équipe de la Ligue a accès au même support financier pour avoir les mêmes chances de réussir. La CWHL est un organisme à but non-lucratif. Chaque dollar investi est destiné à l’aréna, à faire connaître le hockey féminin en fournissant un endroit pour que les meilleures actrices du hockey féminin du le monde puissent rivaliser et pour inspirer la génération suivante d'héroïnes féminines de hockey. 

Avec les Olympiques qui menacent de s’en aller et l’importance du hockey féminin en Outaouais, qu’en pensez-vous d’avoir une équipe de la CWHL à Gatineau ?