Une famille d’athlètes

Emy Pelletier de l'École Sacré-Cœur de Gracefield

Publié le 18 octobre 2016

Print

Valentina Dumitru et ses deux fils, Téodor Iftemie et Stefan Iftemie, sont tous les trois des adeptes de karaté depuis déjà très longtemps. Ils le pratiquent à Gracefield, dans le dojo du sensei Stéphane Lachapelle. Voulant faire du sport et étant réduits dans leurs choix, ils ont décidé de commencer le karaté.

Leur carrière dans le karaté

Valentina fait du karaté depuis 2007, donc ça fait environ huit ans qu’elle fait du karaté. Elle est ceinture noire 1re dan, le dan représentant le degré où elle est rendue, ce qui veut dire qu’elle est au premier degré de la ceinture noire. Stefan a été le premier à essayer le karaté, en 2006, à l’âge de six ans. Bien qu’assez jeune, il est, lui aussi, ceinture noire 1re dan. Téodor Iftemie a été le dernier des trois à débuter le karaté. C’est à l’âge de cinq ans qu’il débute le karaté, en 2010. Même si ça ne fait que cinq ans qu’il fait du karaté, il en est déjà à la ceinture avant la ceinture noire, soit la ceinture brune tip-noire.

Le secret de leur réussite

Ils sont tous les trois d’excellents karatékas. Le secret de leur réussite? Ils s’entrainent souvent, autant au dojo qu’à la maison. Ils s’améliorent et deviennent meilleurs de jour en jour. Ils ont tous des forces uniques à eux. Valentina a une mémoire exceptionnelle et a beaucoup de discipline. Elle est géniale dans les katas (des combats imaginaires) dans lesquels elle est capable de mélanger la force et la grâce. Stefan, quant à lui, est un champion dans le combat. Ses attaques sont faites avec force et contrôle, ses coups de pieds sont exécutés avec précision et équilibre. Téodor, bien qu’étant très jeune, est doué dans à peu près tout. Ses katas sont splendides et ses combats sont effectués avec vitesse.

Valentina nous confie :

«Je n’ai pas de but précis pour le karaté. Je veux seulement continuer d’apprendre et de m’améliorer. C’est ce que j’aime. Faire et pratiquer le karaté. Cela me rend plus saine et plus sage.»