La peur des sportifs

Alexie Duval de l'École secondaire De l'île

Publié le 28 mars 2015

Quel athlète n’a jamais eu une blessure en faisant du sport ? Si ces sportifs existent, ils sont peu nombreux. Le sport, aussi divertissant soit-il, comporte des risques qui peuvent parfois être fatals ou très dangereux sur le physique d’un athlète.

 

Tous les fans des Canadiens de Montréal se rappellent du coup que Max Pacioretty a reçu à la tête durant une partie de hockey contre les Bruins de Boston. Le capitaine des Bruins, Zdeno Chàra, a mis en échec le joueur de 22 ans des Canadiens dont la tête a violemment frappé la bande entre les bancs des deux équipes. Le jeune homme s’est effondré sur la glace, sans connaissance, alors que tous les partisans du Centre Bell retenaient leur souffle. Il est resté étendu environ trois minutes le visage contre la glace pour enfin être sorti de la patinoire en civière, toujours inconscient.

 

En effet, les blessures sportives sont très fréquentes dans notre vie quotidienne étant donné que chaque année, 1 personne sur 25 a besoin d’aide médicale en raison d’une blessure sportive. Dès leur début, les entraîneurs sont informés sur les façons qu’ils peuvent utiliser pour réduire grandement les risques de blessures. Que ce soit un équipement bien préparé, une surface de jeu sans débris ou objets risqués ou le bon équipement protecteur pour chacun de ses joueurs, les techniques pour éviter les blessures sportives sont nombreuses ce qui n’empêche pourtant pas les athlètes d’avoir des accidents.

 

Les techniques les plus efficaces en cas de blessures sont bien connues : appliquer de la glace de 15 à 20 minutes chaque soir, assurer un repos complet de la blessure, faire une compression sur la blessure et garder la partie du corps en question en élévation. Mais, la vraie question est de savoir s’il y a un remède miracle pour soigner et même prévenir ces fameuses blessures. Les physiothérapeutes sont un bon moyen de guérir ces problèmes, mais l’obtention d’un rendez-vous peut parfois être problématique.

 

Depuis quelques années, il est possible de louer un laser pour se traiter soi-même. La thérapie au laser permet d’accélérer la guérison du corps d’environ 10 fois. Une dizaine de joueurs de l’équipe de football gagnante du Super Bowl en 2004 ont utilisé la thérapie au laser une semaine avant leur victoire pour leurs blessures mineures. Le seul problème est que ce remède est seulement efficace sur les blessures mineures ce qui laisse les jambes cassées et les commotions cérébrales aux ambulanciers.

 

Bref, si un jour une solution miracle est découverte pour ces blessures qui hantent tous les sportifs depuis la nuit des temps, le sport sera peut-être plus présent dans la vie de beaucoup de personnes.