Être adolescent et entraîneur au même moment

Alexie Duval de l'École secondaire De l'Île

Publié le 29 janvier 2015
Étudiant Outaouais

Irresponsables, désordonnés, désorganisés, … Voilà ce qu’on entend souvent à propos des adolescents. Malgré tout, il en existe plusieurs qui prennent en charge des équipes sportives afin d’en devenir l’entraîneur. Acte remarquable ou mauvaise décision ? À vous de juger.

 

Les adolescents sont en pleine croissance, tout comme les joueurs de leur équipe dans la très grande majorité des cas. Qui est mieux qu’un jeune entraîneur pour comprendre les sautes d’humeur ou les problèmes sociaux de ses athlètes ? Les jeunes entraîneurs peuvent donc facilement se mettre à la place de leurs joueurs et ainsi mieux comprendre leurs sentiments. De plus, étant donné leur jeune âge, ces entraîneurs sont probablement joueurs d’une équipe de plus haut calibre en même temps d’être entraîneur du même sport, ou alors, la dernière pratique du sport en question est très récente. L’amour du sport et la motivation sont donc au rendez-vous.

 

Aussi, le fait d’être adolescent et entraîneur simultanément contribue grandement au développement de l’adolescent. Gabrielle Huneault-Genest, entraîneure de Kin-Ball depuis son adolescence, est en accord avec ce fait.

 

«Être entraîneur à l’adolescence est un excellent moyen d’améliorer sa persévérance et son organisation sans compter qu’en étant entraîneur, il est essentiel d’observer ses athlètes pour trouver ses points faibles et un moyen d’améliorer ceux-ci», mentionne-t-elle.

 

Apprendre à comprendre le comportement de ses joueurs est extrêmement exigeant et certains entraîneurs de haut niveau sont encore à la recherche du moyen le plus efficace d’analyser ses athlètes, alors mieux vaut commencer le plus tôt possible.

 

Il est vrai que la discipline peut être difficile à avoir lorsque l’entraîneur est adolescent et que celui-ci doit gérer un groupe de jeunes au complet. Par contre, la discipline est une qualité qui s’apprend, et ce, relativement rapidement. Dès que l’entraîneur réalise comment attirer l’attention des jeunes pour leur donner des explications autant en défensive qu’en offensive, il est de plus en plus facile pour lui d’obtenir de la discipline face à ses joueurs. Les entraîneurs, qu’ils soient adolescents ou adultes, ont comme intention d’améliorer les performances de leurs athlètes, ce qui veut dire qu’ils vont faire tout ce qui est en leur pouvoir pour surmonter les obstacles.

 

Bref, malgré les doutes que cela peut causer, le fait d’être entraîneur et adolescent au même moment peut s’avérer très positif autant sur les performances de l’athlète que sur le développement de l’entraîneur. Les côtés négatifs associés à cette pratique sont donc très rares.