La désinformation, tous les médias en font!

Marianne Roussel Collège Saint-Alexandre

Publié le 5 février 2017

Nos opinions sont basées sur deux facteurs : notre expérimentation directe, donc voir les choses avec nos cinq sens, et notre expérimentation indirecte, constituée majoritairement des médias. Saviez-vous que le mot latin « média » signifie entre deux? Les médias sont donc un « pont » entre l’expérimentation directe d’une certaine personne, comme un journaliste, et nous.

Il est ainsi très facile de duper n’importe qui lisant un article ou regardant un bulletin de nouvelle puisqu’il est difficile pour nous de vérifier l’exactitude des faits. Cela m’amène donc au vif du sujet. La population est-elle bien informée par les médias? Selon moi, il est clair que non. La population, au lieu d’être contrôlée grâce à la force, est contrôlée grâce à l’influence.

Premièrement, il n’est pas étonnant que les médias d’information sont aussi appelés le quatrième pouvoir. En plus des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, les médias ont une grande influence sur toute la société. Prenez, par exemple, les plusieurs fausses nouvelles divulguées pendant la campagne électorale aux États-Unis l’automne dernier. Les deux candidats pouvaient inventer n’importe quoi, sachant que toute nouvelle quelque peu croustillante serait immédiatement publiée. Notre société est-elle si naïve? Comment peut-elle croire à ce genre d’histoires?

Deuxièmement, les médias peuvent être publics (comme Radio-Canada) ou alors privés (comme TVA). Tous deux peuvent prendre avantage à fausser des informations. Pour une source d’information publique, donc qui travaille pour l’État, il est important de livrer des informations qui montrent l’État sous son meilleur jour, donc tout point de vue opposé est ignoré. Du côté du privé, l’argent est très important. On veut donc aller chercher un nombre maximal de clics. Pour ce faire, des informations plus populistes font la une, pour interpeller davantage de personnes.

Finalement, une dernière question subsiste : comment se sortir du conformisme social? Il faut d’abord s’informer de la façon dont fonctionnent les médias et de leurs mécanismes internes de sélection d’informations. C’est de cette façon que l’on pourra se protéger des informations déformées et échapper à des croyances de masse.