La beauté décrite par la société

Sophie Lacroix de l'école Sacré-Cœur de Gracefield

Publié le 1 janvier 2017

Logo l'Etudiant

Depuis, l'apparition de l'internet et des magazines, des idéologies sont mises en place dans nos vies et font en sorte que nous ne sommes plus nous-même. Nous sommes tous des jouets, pas à proprement parlé, mais nous sommes contrôlés par les propagandes véhiculées un peu partout, qui ne peuvent qu’entrer dans nos vies. Pourquoi la société doit-elle absolument tous contrôler ?

Nous faire croire aux fausses perceptions que nous procurent les magazines, avec leurs mille et une retouches, qui seraient soit-disant, complètement naturelles ? Elle est lâche, elle devrait ne pas nous faire sentir mal, grosse, laide, ignoble, trop maigre, petite ou grande. La société devrait, nous rendre heureux, pas comme un vulgaire morceau de viande qui peut tout simplement être oublié aux oubliettes.

Les réseaux sociaux qui sont contrôlés par la société, n'aident pas plus notre cause.  Les photos retouchées, les personnes dites « parfaites » apparaissent et s'amassent aux quatre coins de la sphère d'internet, les gens qui ont une beauté idéalisée se croient supérieures, mais le sont-ils vraiment ? Non, ils le croient, mais ne le sont guère, quand on y réfléchit bien, on peut voir, les effets néfastes qu’ont créé la beauté, la fausse perfection et les idéalisations qu’imposent la société, maintenant, les gens ne regardent pas plus loin que la beauté ou même l’apparence physique de tout le monde, mais avant, n’avait-il pas plus beau que de percevoir la beauté intérieure?

L’intelligence, les qualités qui nous qualifient d’humains? Si tu n’es pas dans les critères de la beauté, tu ne peux être populaire, voilà à quoi se résume notre société en 2016, si tu es associé à la perfection, tu es populaire, si tu ne l’es pas, tu es un déchet à mettre à l’oubli. La société nous impose cette façon de penser, de vouloir être et c’est décevant.

Savons-nous, réellement qui nous sommes ou seulement qui voulons-nous être ? La plupart des gens répondraient non. Moi-même, je ne sais pas, je ne comprends pas, mais je suis moi. À chaque fois, que je me vois dans la glace, je vois un iceberg.  Quand je regarde les magazines et les critères de perfection, je me vois comme une sale tâche, pourquoi devrions nous nous sentir laides et/ou impures ?  

À mon humble avis, je dirais que nous devrions être nous-même, ne pas se fier aux autres, arrêter de croire ce que les gens peuvent montrer ou même vouloir. Parce que serons-nous plus heureux si nous étions quelqu’un d’autre ou d’une beauté sans égale ? Non, nous ne serions pas plus heureux, nous serions encore commentés par les gens, insultés, jalousés, mais serions-nous heureux ?

Les gens devraient essayer de comprendre, que ce que la société essaye de nous inculquer n’est pas nécessairement bon.  Aujourd’hui, tout se résume à une chose, le pouvoir et si elle a se pouvoir sur nous, alors nous qu’avons-nous ? Nous devrions seulement arrêter de voir la société comme notre dieu,  mais plutôt comme un avis qui ne doit pas toujours être écouté ou seulement mis en pratique, tous ensemble démontrons au monde notre vraie nature, notre vraie pensée et notre façon de voir la vraie beauté.