Le civisme à la polyvalente Le Carrefour

Plamerdy Gasole de la Polyvalente Le Carrefour

Publié le 24 novembre 2016

Logo l'Etudiant

Tout d’abord, qu’est-ce que c’est le civisme? Selon le dictionnaire Le Petit Robert, c’est le sens de responsabilités et des devoirs d’un citoyen.

Cette année à l’École polyvalente Le Carrefour, un de nos objectifs est d’introduire cette notion dans la vie des élèves de notre école afin de favoriser le savoir-vivre en société, que ce soit à l’école, à la maison, aux parcs, dans les rues, ou autres.                                                                                       Des présentations ont été faites à chaque niveau du secondaire avec l’aide du personnel de l’école où divers sujets ont été abordés: de l’hygiène corporel, en passant par la façon de se comporter à la maison ou chez les invités,  de  respecter les autres et les biens d’autrui  ainsi que d’encourager les marques de politesse.                                                                                                                                                          Pour connaître les raisons  qui ont poussé  la mise en place de cette attitude positive, j’ai rencontré la directrice de notre école, Sylvie Chénier,  pour lui demander quelques questions sur ce sujet. 

Quelles  sont les raisons qui vous ont poussée à prêcher le civisme à l’école?

Nous enseignons le civisme, car ça fait partie des valeurs de l’organisation. Il favorise le vivre-ensemble en société; c’est la raison pour laquelle nous voulons l’introduire à nos élèves.

Ce programme a- t-il  déjà été mis en place auparavant?

Je pense que chaque génération de jeunes a ses propres troubles et ses défis, et que nous en tant qu’adultes, nous devons leur rappeler nos valeurs et les bonnes manières qu’ils auraient oubliées pour qu’ils puissent retourner sur le droit chemin. Les jeunes de notre génération sont très influencés par ce qu’ils lisent, voient et entendent à la télé ou sur Internet. Étant une élève moi-même, j’ai eu l’occasion de discuter de cela avec mes collègues de classe et beaucoup disent avoir peur de perdre leur popularité ou de ne plus être cool en  adoptant le civisme.

Quel message avez-vous pour ces élèves-là?

Le message que j’ai pour eux est que le civisme, c’est cool, car c’est bien d’évoluer dans un milieu où on se sent respecté. On est plus enclin à y aller et cela augmente l’estime de soi. On se sent  plus important et accepté tel qu’on est. Il faut donner la chance d’expérimenter le civisme pour connaitre et vivre ses bienfaits», m’explique-t-elle rassurante.

En conclusion, qu’espérez-vous voir au courant de cette année par rapport au civisme à l’École Le Carrefour?

J’attends de voir des bonnes manières, de la politesse et une communication respectueuse entre élèves et adultes.

Tout comme notre directrice,  j’espère sincèrement que plusieurs élèves mettront le civisme en pratique, car nous sommes responsables de l’avenir de demain.  Alors, il  est très important de savoir comment se comporter pour pouvoir vivre ensemble en harmonie.