Le pardon, quoi en penser?

Laurie Plouffe École secondaire Grande-Rivière

Publié le 12 février 2017

.

©archives

De nos jours, pardonner est difficile. Plus personne ne veut avouer ses torts. On a toujours raison sur tout. Mais si nous nous séparions de cette rancune? Quel changement cela pourrait avoir dans notre communauté actuelle? Et quels effets cela aurait sur nous et notre entourage?

D'un dictionnaire à l'autre, l'idée d'accorder son pardon, c’est de procéder à l’absolution d'une faute commise.

Ce que certaines personnes comprennent mal ici, c’est que le pardon libère le poids que nous cause un problème. Il est aussi une preuve d’amour, car il le rend encore possible. Voyez-vous, nous devrions laisser tomber la rancune et l’orgueil; avouer ses propres torts et accorder son pardon complet à l’autre personne.

Le changement pourrait être incroyable dans notre société si tous faisaient un effort.  Si les couples arrivaient à bien se pardonner, sans garder rancune, combien y en auraient-ils qui seraient encore ensemble aujourd’hui? 

Notre monde serait beaucoup plus en paix si nous avions le pardon à cœur. Bien sûr, les problèmes ne s’évitent pas; nous sommes humains. Ils font partie de notre vie. C’est avec cela qu'on se transforme, qu’on s’améliore au cours de notre vie. 

Mais pensez-y quelques instants: il pourrait y avoir un si grand nombre de problèmes résolus au moyen du pardon, que ce soit dans votre vie personnelle ou partout dans le monde.

Pour conclure, laissez-moi vous partager une expérience personnelle qui m’a poussée à écrire ce texte.

C’était en 2015. Rebecca et moi étions en 6e année du primaire. Nous nous connaissions depuis plus de 8 ans. Quelque chose nous reliait depuis très longtemps jusqu’au jour où tout a basculé.

Plus rien de fonctionnait entre nous. Nous ne nous entendions plus du tout: nous avions deux points de vue totalement contraires. Nous n’arrivions même plus à nous parler sans que l’une crie à l’autre… Mais je ne pouvais pas croire que huit ans d’amitié sincère se soient évaporés en quelques semaines.

 Notre dispute s'est prolongée durant toute notre 6e année, jusqu’à ce que Rebecca m’envoie une lettre l’été précédent notre entrée au secondaire. «Je sais que nous allons très probablement être dans la même classe encore l’année prochaine, mais je ne veux pas que cette année se passe comme la précédente. On pourrait au moins se parler et s’entendre?» disait-elle dans sa lettre.

Elle me demandait pardon! Comment réagir? J’étais sidérée. C’est cette lettre qui a bouleversé ma manière de la voir.

On a recommencé à se parler peu à peu. Même si une certaine colère était toujours présente en nous, je dois l’avouer, le pardon est venu facilement et nous avons pu nous exprimer librement.

Le pardon a complètement changé notre amitié. Aujourd’hui, ça fait dix ans que l’on se connaît et notre amitié est encore plus forte qu’auparavant. Les épreuves nous ont renforcées et nous nous connaissons encore mieux.

Rebecca, aujourd’hui? Je ne pourrais pas m’en passer. Et voyez-vous, j’ai voulu vous partager mon expérience pour vous montrer à quel point le pardon change tout. Il nous a fait passer à travers d’une année chargée de problèmes. 

Nous devrions tous pouvoir pardonner aux autres et être pardonnés. C'est possible. J’espère que mon histoire vous sensibilisera à l'importance du pardon.