L’Outaouais ose la science


Publié le 10 mars 2017

©Photo : TC Media - Laurence Gagnon

SCIENCES. C’est ce week-end que se tient la finale régionale d’Expo-sciences Hydro-Québec à l’Université du Québec en Outaouais, réunissant les jeunes du primaire et du secondaire.

Les jeunes de 24 établissements de l’Outaouais tenteront de ravir l’une des neuf places disponibles pour la finale provinciale. Les projets se déclinent entre vulgarisations, expérimentations et conceptions au travers d’une multitude de sciences, de l’ingénierie aux sciences sociales.

Chantal Fournier, directrice générale et coordonnatrice de l’Expo-sciences régionale, croit que les jeunes présentent de plus en plus de projets de sciences sociales et de sciences humaines. «Le message qu’on veut passer, c’est que toutes les sciences ont avantage à être développées et améliorées. Il y a de l’avancement possible dans tous les secteurs et c’est comme ça qu’on va avancer.»

Et les étudiants n’ont pas manqué d’inspiration cette année. Les bactéries, le code binaire, l’inconscient, l’acné, le sucre, le virus Zika, tout y passe. Un kiosque sur la populaire boisson Kombucha a d’ailleurs beaucoup attiré l’attention, justement parce qu’il rejoint plusieurs nouveaux consommateurs du produit.

Le kombucha est une boisson acidulée d'origine mongole obtenue grâce à une culture symbiotique de bactéries et de levures dans un milieu sucré : thé ou tisane + sucre blanc ou miel, jus de raisin.
Gracieuseté

«C’est quelque chose qu’on ne connaît pas. C’est accrocheur, c’est une vulgarisation et on apprend quelque chose de nouveau. C’est ça qui est intéressant avec les élèves, ils arrivent à nous en apprendre sur des choses que l’on ne connaît pas.»

Vendredi soir, les étudiants ont pu montrer leurs projets au public. L’Expo-sciences ouvrira ses portes à 14h cet après-midi puisque la matinée est réservée aux différents membres du jury.

Les organisateurs s’attendent à recevoir la visite de près de 2500 personnes.