Une nouvelle assistante coach

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Danica Rossignol de l'École secondaire Du Versant

Pratiquer un sport scolaire est un des moyens pour favoriser la persévérance scolaire à l’école du Versant. Heureusement, elle n’est pas la seule école à favoriser une telle approche. Cette année, l’école secondaire Du Versant a la chance d’accueillir Véronique Doucet dans l’équipe de volleyball afin qu’elle puisse partager son expérience acquise en tant que joueuse lors de ses années d’études à l’école secondaire Le Carrefour.

Étudiant Outaouais

Depuis quand pratiques-tu ce sport?

J’ai commencé à jouer à 11 ans, mais je pratiquais avec mes cousines qui étaient dans des équipes depuis l’âge de six ans.

Comment se porte l’équipe Vortex? @R :Notre équipe se porte très bien, le développement de nos filles avance rapidement. Leur comportement est exemplaire et elles ont une détermination extraordinaire. La chimie est encore à travailler, mais le côté technique avance bien. Nos entraînements sont intenses, mais c’est comme cela que l’équipe deviendra meilleure.

Qu’est-ce qui te motive à faire ce sport?

Je crois que je suis le côté autoritaire du duo que moi et Pascale (head coach) formons. J’ai été entraînée comme ça et grâce à cela, j’ai forgé mon caractère. Mais ma motivation provient de la super énergie de mes joueuses et de leurs efforts, autant au niveau de l’attitude que dans leurs techniques de jeu.

Pourquoi aimes-tu ce sport?

J’adore ce sport, car il nous aide à développer plein d’aspects de la vie : la confiance en soi, l’esprit d’équipe, la détermination, le dépassement de soi, etc. Il nous permet de rencontrer des gens extraordinaires, de s’améliorer en tant qu’athlète et en tant que personne. C’est un sport complet autant physique que mental qui nous force à utiliser des stratégies ingénieuses et une technique complexe.

Comment te prépares-tu avant un tournoi?

Je suis une personne très superstitieuse donc ma routine est prédéfinie et doit être respectée. Je mange très santé avant et durant un tournoi et j’amène toujours une chaîne porte-bonheur. Si je l’oublie, je me sens quasi incapable de jouer.

Quelles sont les exigences de ce sport?

Le volley-ball nous demande beaucoup d’énergie, autant mentalement que physiquement. Il demande de la concentration et une chimie d’équipe incroyable. Il requiert de la rapidité, de la technique et du leadership.

Ce sport a-t-il un impact sur ton cheminement scolaire? Si oui, comment règles-tu ce problème?

Mes implications au volley n’ont pas eu de répercussions négatives sur mon rendement scolaire car depuis mes débuts, j’ai appris à gérer mon temps en «dealant» avec mes relations familiales, amicales, amoureuses et scolaires. Heureusement, le volley ne m’a engendré aucun grave problème à l’école.

 

@STA :Comment se sent-on d’être coach de l’équipe Vortex à Du Versant après avoir été dans une autre école par les années passées?

C’est sûr que l’ambiance est très différente. Mes anciennes coéquipières me manquent beaucoup, mais je suis toujours prête à affronter de nouveaux défis. C’est une expérience très enrichissante pour une joueuse, car qu’on le veuille ou pas, c’est le cerveau de l’équipe. C’est un aspect que je voulais développer, car tout est différent d’une école à l’autre. Ça me permet de d’enseigner ma passion et de démontrer à quel point ce sport est formidable.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires