Hockey : drame tragique qui aurait pu être évité

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Maude Girard-Bouchard du Collège Nouvelles Frontières

Le mercredi 7 septembre, une catastrophe s’est abattue sur une équipe de hockey de la KHL, le Lokomotiv. Alors qu’il volait en direction de Minsk, en Biélorussie, l’avion transportant l’équipe s’est écrasé à Tunoshna, dans l’ouest de la Russie, après seulement quelques minutes de vol. Cet accident a atteint l’ensemble des passagers, faisant ainsi 45 morts. Deux hypothèses ont été émises sur ce qui aurait pu se passer pour que l’aile gauche de l’avion heurte l’antenne de la tour de télécommunication aéroportuaire. Toutefois, rien n’a encore été prouvé.

Le décès d’une équipe de hockey complète a ébranlé le monde entier. Tôt dans la matinée, cette équipe s’envolait afin de disputer son premier match et chacun des membres avait de grands espoirs. Toutefois, leurs aspirations ne durèrent que très peu de temps, étant donné qu’à peine quelques centaines de mètres n’avaient été effectués lorsque l’avion plongea dans les eaux du fleuve Volga. Il est difficile de déterminer comment cela a pu se produire, en raison du fait qu’il n’y a eu aucun survivant. Cependant, il a été possible d’émettre deux hypothèses : l’accident serait arrivé en raison d’une erreur de pilotage ou encore d’un défaut technique. Ce qui est sûr, c’est que les équipements qui servaient à assurer l’entretien des appareils n’étaient que très peu développés.

Ce qui est encore plus aberrant, c’est de voir le bilan traitant de la sécurité aérienne russe. Il faut dire qu’en moins de quatre mois, il y a eu quatre accidents provoqués par des avions de conception soviétique. L’âge et la sécurité des avions russes faisaient l’objet de grandes réflexions depuis un certain temps. Tout est remis en cause : l’âge des appareils, les contrôles gouvernementaux inefficaces, la formation pitoyable des pilotes, sans oublier le fait que les compagnies tentent par tous les moyens d’économiser en faisant des coupures un peu partout. Il n’est donc pas rare de voir que les règles en vigueur concernant les charges permises ne sont pas respectées. Des hockeyeurs rapportent qu’il leur arrive régulièrement de voir les membres d’équipage surcharger l’intérieur de l’appareil dû à un manque d’espace dans la soute à bagages. Et pour ne rien aider, plusieurs appareils datent de la Seconde Guerre mondiale. Celui qui nous intéresse était cependant beaucoup moins âgé : le Yak-42 avait, pour sa part, été construit en 1993.

Le Lokomotiv était l’une des meilleures équipes de hockey de la Russie et la population avait fondé de grands espoirs sur ceux qui avaient terminé troisième lors de la dernière saison. Il y avait dans l’équipe des anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH), ainsi que de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). C’est donc un grand choc de savoir que cela peut arriver à n’importe quelle équipe de hockey, étant donné que les voyages en avion font partie intégrante de leur emploi.

Ce qui a tant bouleversé la communauté sportive québécoise, c’est justement le fait que quelques joueurs de la LNH et de la LHJMQ ont péri dans ce malheureux accident. Nous pouvons ainsi citer Sergei Ostapchuk, un jeune débordant de talent qui avait fait ses preuves avec les Huskies de Rouyn-Noranda (2008-2010), Gennady Churilov, des Remparts de Québec (2004-2005), ainsi que l’entraîneur de l’équipe, Brad McCrimmon, qui a longtemps été défenseur dans la LNH, avant de devenir entraîneur adjoint avec les Red Wings de Détroit et les Thrashers d'Atlanta.

Organisations: Ligue nationale de hockey, Ligue de hockey junior majeur du Québec, Red Wings

Lieux géographiques: Fleuve Volga, Russie, Huskies de Rouyn-Noranda Détroit Thrashers d'Atlanta

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Louise Lapierre
    16 février 2012 - 12:59

    Félicitations pour cet article des plus intéressants. Je savais que l'entraîneur de l'équipe, autrefois membre de la LNH avait péri dans ce terrible accident, mais j'ignorais qu'il y avait aussi eu des joueurs de la LHJMQ. Merci de l'information.