Une rencontre avec un passionné

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alex Lafontaine de l'École J.-M.-Robert

Alex Lafontaine a récemment rencontré le régisseur au service informatique de la commission scolaire au Cœur- des-Vallées, Marco Périard.

J'ai eu le privilège d'interroger le régisseur au service informatique de la commission scolaire au Cœur- des-Vallées (CSCV), Marco Périard. Cet homme compte maintenant 20 ans de carrière à la CSCV, donc c’est un vétéran dans son domaine. Il a fait deux DEC (diplôme d’études collégiales) pour étudier l'informatique et il est un vrai passionné du sujet.

Ainsi, il m'expose les objectifs de la CSCV à court terme. Depuis le début de la fibre optique, un des projets dont il est le plus fier, c’est la centralisation du réseau. Comme il me l'explique, il essaie de faire des miracles avec un budget limité. M. Périard poursuit en me disant qu’il essaie de trouver des alternatives gratuites tout en ne pénalisant pas les usagers du réseau. Il affirme aussi que la mise à jour des infrastructures est terminée et que maintenant il souhaite remplacer Windows pour un logiciel gratuit. Mais, selon lui, cela commencera tout d'abord par le niveau primaire en allant jusqu’à l’éducation aux adultes. De plus, il m'explique que leurs partenaires (le ministère et autres) sont toujours avec Windows et Office, alors la commission scolaire n’a pas d’autres choix que de rester compatible.

Actuellement, il y a trois projets pilotes dans les écoles Saint- Pie-X à Papineauville, St-Michel (secteur Buckingham) et dans un centre aux adultes, dont on devrait faire passer les postes à Linux Ubuntu (Linux Ubuntu est un système d'exploitation libre et gratuit). L'objectif est de transférer 80% du parc qui est composé de 2500 postes. Autrement dit, faire des miracles avec peu de ressources.

Pour poursuivre, Marco Périard m’a expliqué qu’il était très fier puisque toute la CSCV a su développer la fibre optique qui cumule 308 km, tout en allégeant le coût en faisant des partenariats avec les municipalités. Ils ont même été jusqu’à offrir aux personnes résidants dans des lieux ruraux le Wimax, le tout via la coopérative Intelligence Papineau. L’infrastructure peut supporter de très grande vitesse! Actuellement, un forfait de base est disponible pour 42,95$ par mois offrant une vitesse de 5 mégabit de téléchargement et 30 gigabit au total par mois. Personnellement, je considère cela comme une avancée intéressante pour les gens qui, comme moi, résident à la campagne.

Finalement, au tour des tableaux interactifs. Il en existe trois types. Celui sélectionné par le ministère a un contenu riche en français. Mais ce que le gouvernement n’a pas mentionné, c’est qu’il fait une coupure plus grande que la subvention faite par le gouvernement. Selon Marco Périard, le gouvernement n’a pas demandé l’avis des commissions scolaires lors de la prise de cette mesure. Actuellement, la CSCV compte de dix à quinze tableaux interactifs dans nos écoles. Pour ma part, je considère que ces tableaux sont possiblement une nouvelle méthode pour que le gouvernement puisse faire des économies tout en paraissant bien auprès des médias. En terminant cette entrevue, je me suis rendu compte à quel point le personnel du service informatique réalise de beaux projets avec plusieurs contraintes!

Organisations: Saint

Lieux géographiques: Papineauville, Secteur Buckingham

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires