Une rencontre unique avec Mario Pelchat

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les filles de troisième secondaire du Collège Saint-Joseph de Hull ont eu droit, le mercredi 21 septembre dernier, à une rencontre qui, je le crois bien, a marqué leur début d’année scolaire. Effectivement, Mario Pelchat, un des grands chanteurs québécois, nous a rendu visite et a généreusement donné de son temps pour répondre aux questions des filles concernant son métier ainsi que les hauts et les bas de sa vie et de sa carrière.

Mario Pelchat et la directrice du Collège, Sandra Beauchamp.

Jamais nous n’aurions pu imaginer recevoir la visite d’un des chanteurs d’ici si ce n’eut été d’un projet proposé dans le cadre du cours de français de troisième secondaire. En mai dernier, on nous demandait, en effet, de choisir une chanson francophone, d’en faire une analyse complète comprenant une biographie de l’auteur ainsi qu’une réflexion sur la signification des paroles, tant pour l’auteur que pour la population à laquelle elle est destinée.

 

J’avais, dans mon cas, choisi une chanson peu connue, composée et interprétée par Mario Pelchat: Le Semeur. Ne trouvant pas toutes les informations désirées, j’avais alors tenté d’entrer en contact avec M. Pelchat par l’intermédiaire de sa secrétaire. Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir un courriel, quelques jours plus tard, de la part même de M. Pelchat qui m’écrivait ceci: «Je suis très touché par cette lettre Annabel…» Suivirent alors quelques courriels dans lesquels je lui posai toutes les questions sur la chanson que j’avais choisie. Il me réécrivait chaque fois chaleureusement, racontant en détails l’histoire et le sens de sa chanson.

 

Puis, vint le jour de ma présentation au cours de laquelle je montrai à ma professeure les échanges que j’avais eus par courriel avec cet artiste québécois. Extrêmement surprise, elle en parla avec sa collègue, qui n’en crut pas ses oreilles puisqu’elle tentait, en vain, depuis plusieurs années, d’avoir un contact avec un artiste pour que l’on puisse bénéficier d’une visite. J’ai donc fait l’offre à Mario Pelchat d’entrer en contact avec l’école pour que les professeures puissent organiser avec lui une visite par laquelle il nous ferait découvrir les débuts de sa carrière, sa vie dans le milieu artistique ainsi que les exigences et les agréments de son métier.

 

L’été est arrivé, laissant place aux souvenirs de cet incroyable échange que j’avais eu avec un artiste humble. Ce ne fut que trois semaines après le début des classes, cette année, que j’entendis à nouveau parler de Mario Pelchat à l’école. On m’appela, à l’heure du dîner, pour m’informer qu’il viendrait en après-midi et que j’étais invitée à aller voir la présentation.

 

Je fus d’abord étonnée, à son arrivée, de voir qu’il s’habillait en toute simplicité : des jeans, un chandail et une casquette. Il nous parla comme si nous étions son égal et répondit à toutes nos questions, même celles qui touchaient plus sa vie personnelle. Il a su nous démontrer qu’il ne se pense pas supérieur et que pour lui, le respect et la simplicité font partie de ses valeurs au quotidien. Je crois qu’avec cette rencontre, nous avons pu avoir une nouvelle perception des artistes et avons pu découvrir certaines de nos valeurs, mais je demeure tout de même convaincue que Mario Pelchat reste un être exceptionnel et unique avec une très belle perception des gens, aussi jeunes soient-ils.

 

Je resterai sûrement, une bonne partie de ma vie, touchée par ce qui s’est passé grâce à un projet qui m’était proposé dans le cadre du cour de français. Je crois que ce que j’ai vécu prouve que la vie nous réserve souvent des cadeaux et que tous les efforts que nous donnons reviennent parfois sous la forme de belles surprises ou des petits moments de bonheur. De plus, Mario Pelchat a offert avec humilité un témoignage prouvant que dans la vie, peu importe ce que l’on devient, il faut savoir rester nous-mêmes dans nos façons d’agir ainsi que dans nos valeurs.

 

Enfin, je tiens à remercier les professeurs de français de troisième secondaire d’avoir pris l’initiative de monter un projet qui permet de découvrir notre culture québécoise et d’élargir nos horizons musicaux.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires