Allo Dodo et Adieu bobos!

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Emma Duchesne de l'École secondaire du Versant

Rêvez-vous depuis longtemps d’une nuit où vous vous abandonnerez complètement dans les bras de Morphée? Au cours des dernières années, le manque de sommeil est devenu un véritable fléau pour la société occidentale. Pourtant, plusieurs ignorent comment le sommeil affecte réellement notre santé personnelle et collective.

Que se passe-t-il vraiment lorsqu’on s’assoupit? Pour répondre à cette question, il faut savoir qu’il y a deux types de sommeil : le sommeil lent et le sommeil paradoxal. Lors du sommeil lent, le corps réagit de quatre différentes manières. Premièrement, lorsqu’on s’apprête à s’endormir, les muscles se détendent, les battements du cœur se font plus lents et la chaleur corporelle baisse. On appelle cela le pré-sommeil.

 

Deuxièmement, vient le sommeil léger lors duquel il est facile de se réveiller sans se sentir confus. Troisièmement, le sommeil et lent profond fait chuter notre tension artérielle. C’est durant cette étape qu’on peut parler, devenir somnambule, avoir des terreurs nocturnes ou bien grincer des dents. Finalement, durant la partie la plus profonde du sommeil, on devient très difficile à réveiller. De plus, si on réussit, après beaucoup d’efforts, à se réveiller, on est déconcerté et confus.

 

C’est grâce à toutes ses étapes du sommeil lent que les hormones sont libérées dans le sang et que notre corps se régénère. Cependant, le sommeil paradoxal, représentant 20% de la période totale de repos, a aussi des fonctions extrêmement importantes telles que le rétablissement de la fatigue nerveuse et l’intégration des connaissances, c’est-à-dire l’assimilation d’information dans la mémoire. Sans le sommeil lent, le corps ne pourrait pas se renouveler physiquement. Sans le sommeil paradoxal, on ne serait pas capable d’être créatif ou d’apprendre.

 

Le besoin d’être encore et toujours plus performant dans la société est une source de stress immense pour tous, des plus jeunes aux plus vieux. Le résultat des horaires débordés et des drames personnels : on peine à s’endormir le soir! Saviez-vous qu’environ 3,3 millions de Canadiens, soit 13,4% de la population de 15 ans et plus, ont déjà souffert d’insomnie? Pas étonnant, avec toute la technologie et tous les passe-temps stimulants présents dans la vie de tous les jours, lorsque vient le temps du dodo, on est incapable de laisser libre-cours à nos ronflements.

 

L’absence ou l’insuffisance de sommeil peut amener des conséquences désastreuses sur l’environnement. Saviez-vous que le record du monde pour le plus long temps (période) vécu sans sommeil, établi par Randy Gardner, est de 11 jours? Ceci peut sembler court, mais sachez qu’au quatrième jour du début de la recherche, Randy a commencé à halluciner. Bien que la situation paraisse comique, elle démontre que si on manque de sommeil, notre cerveau ne peut pas faire face aux demandes et la mémoire nous abandonne. De plus, des tâches toutes simples, comme conduire, deviennent dangereuses. En effet, d’après le NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), il y aurait au moins 100 000 accidents sur la route liés à la somnolence au volant. Ces accidents ont causé plus de 1500 morts et 71 000 blessés. De plus, plusieurs études démontrent que lorsqu’on est privé d’une bonne qualité de sommeil à long terme, les chances qu’on développe des problèmes de santé comme la dépression, l’obésité, l’hypertension et même des ACV augmentent fortement.

 

Finalement, avant de négliger votre sommeil pour une activité telle que le travail ou l’école, pensez aux bienfaits qu’une bonne nuit repos amène à votre santé physique et psychologique. Si jamais l’insomnie se pointerait dans votre chambre à coucher, rendez-vous à une clinique du sommeil ou bien faites des exercices de relaxation pour vous détendre! Il n’y a rien de tel qu’un bonne nuit de sommeil pour relever les défis futurs.

Organisations: NHTSA

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires