À la poursuite de Pierre Poutine

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

lui il connait les ordinateurs

Encore de la Poutine...

La poursuite de Pierre Poutine, l'as magouilleur électorale, a conduit Élections Canada aux bureaux du Parti Conservateur du Canada.

Mais l'enquête ne va pas plus loin pour le moment.

Semblerait-il que quelqu'un aurait effacé dans le grand registre du Parti conservateur les noms et numéros de téléphones de plusieurs électeurs libéraux appelés le jour des élections le 2 mai dans le but de les envoyer vers de faux bureaux de scrutin à Guelph et dans des dizaines d'autres circonscriptions.

On ne sait toujours pas si Pierre Poutine - peu importe son vrai nom - est le grand responsable de la magouille électorale qui a noirci la dernière campagne électorale, ou s'il avait des compères dans l'affaire.

Mais quelqu'un est responsable de la magouille, bien que nous n'avons aucune idée qui pour le moment. Quant aux conservateurs, ils tiennent à dire qu'ils n'ont rien fait de mal.

Le grand ordinateur tout puissant des conservateurs s'appelle le CIMS (Non, ce n'est pas une station de radio.) Ça veut dire « Constituent Information Management System » et ça contient des millions de noms et de numéros de téléphones d'électeurs dans les 308 circonscriptions à travers le Canada.

Un gars qui rente dans cette machine pourrait avoir un joli « fun » électoral.

On croit que c'est dans cet ordinateur ou dans le registre que Pierre Poutine - et son équipe s'il y en a une - c'est alimenté pour causer le chaos électoral parmi les libéraux le jour des élections.

L'enquête d'Élections Canada continue.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires