Les conservateurs fêtent leur victoire

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Bientôt plus d'enregistrement des fusils de chasse

Les conservateurs ont fêté toute la soirée l’autre jour leur grande victoire sur l’abolition du registre des armes à feu.

Ils se sont réunis en privé dans une grande salle au parlement pour boire, manger et se féliciter.

Ça fait 17 ans que certains députés conservateurs, surtout des anciens militants du Reform Party de l’ouest canadien, se battent pour démanteler le registre des 8 million armes à feu, qui inclus surtout des carabines et des fusils de chasse.

Le party a été payé à même les fonds publics. Le bureau du premier ministre a refusé de dire combien la soirée avait coûté, sauf pour dire que c’était une très belle soirée.

Il y avait des membres des associations des armes à feu et quelques représentants des compagnies américaines qui fabriquent les fusils qui n’auront plus besoin d’être enregistrés.

Le coût de la soirée était «marginal» a-t-on dit au bureau de Harper, puisqu'on y a essentiellement servi un goûter et du café.

Certains députés conservateurs ont fini la soirée dans leurs bureaux avec des amis qui leurs avaient aidé à leur élection et à la grande victoire sur ceux qui voulaient maintenir le registre des armes à feu à tout prix.

Le ministre Maxime Bernier était parmi les plus joyeux. «  Je suis bien heureux respections notre promesse électorale. C'est ce qui est important à dire.»

A Montréal  les associations de victimes des armes à feu ne fêtaient pas. Les mères des 14 jeunes femmes victimes de la boucherie de la Polytechnique en 1989, étaient en deuil.

Une des mères a dit « les conservateurs sont en train de danser sur la tombe de ma fille.»

Le chef libéral Bob Rae a dit que la célébration des conservateurs au parlement était de mauvais goût.

Le triomphalisme en politique n’est jamais bon, » Rae a dit. « Surtout pas sur un sujet tellement controversé. »

«C'est vraiment désastreux, au Canada, qu'un gouvernement qui dit représenter tout le monde ose fêter après avoir présenté une loi qui est contre les femmes et les victimes de violence», a déclaré la chef du Nouveau Parti démocratique, Nycole Turmel.

«Je trouve cela déplorable, a renchéri le ministre québécois de la Sécurité publique, Robert Dutil. Ils ont le droit à leur opinion, on le comprend... Mais de là à fêter.»

Les conservateurs ont gagné le vote 159 voix à 130 voix.

La loi s’en va maintenant au Sénat avant de recevoir la sanction royale. On s’attend que cela viendra au mois de mars. Les conservateurs sont majoritaires au Sénat aussi bien qu’à la Chambre des communes.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires